EN/FR
Boutique
Médias
APTS
Contactez-nous
Yeti Summit

Mark McMorris Rechausse Sa Planche À Neige

30 août 2017

Mark McMorris en plein vol durant un camp à Whistler en janvier 2017 - photo: Chris Witwicki

Après cinq mois de récupération intense suivant son accident en arrière-pays, Mark McMorris est prêt à rechausser sa planche à neige. Nous avons organisé une petite entrevue avec le médaillé a 14 reprises des X Games et médaillée de bronze aux Jeux olympiques d’hiver avant son voyage vers l’Australie, ou il passera deux semaines sur la neige.

Canada Snowboard : Décrit un peu ta mentalité depuis ton hospitalisation jusqu’à présent, et votre retour sur la neige

Mark McMorris : Plusieurs choses me traversaient l’esprit depuis ma blessure jusqu’à présent et mon retour sur neige. Principalement, une transition de ma mentalité de ne pas avoir pensé du tout au snowboard par cause de mon traumatisme à maintenant avoir très hâte de retourner sur la neige et de pratiquer ma passion.

Je suis très heureux de pouvoir rechausser ma planche.

CS : Parle-nous un peu de ton processus de récupération et de ton travail avec Damien Moroney à Fortius

MM : Le processus de récupération a été très long et même frustrant à plusieurs reprises, car il y a eu des entraînements inconfortables et j’ai dû y retourner chaque jour. Quand vous êtes en mode de récupération, ce n’est pas juste de faire de l’exercice, c’est de faire de l’exercice quand vous êtes vraiment inconfortable et en beaucoup de douleur.

Damien et une personne à qui je peux faire confiance, je sais qu’il ne va pas me pousser trop fort ou je vais me blesser encore plus, mais qu’il ne fait pas trop peu non plus. C’est confortant de travailler avec quelqu’un qui m’a aidé et rebâti après chaque blessure, et je suis très content qu’il ait encore pu  travailler avec moi au long de ce processus. Du moment que j’ai atterri dans l’hélicoptère  au moment que j’ai ouvert mes yeux pour la première fois, Damien était à mon côté.

CS : On a vu quelques vidéos de toi sur ta planche à roulettes, comment est-ce que le skateboard t’a aidé en processus de récupération physiquement et mentalement?

MM : Je crois que le skateboard est très important pour mon retour au snowboard parce que d’un côté, je peux trouver la paix à ne pas être capable de faire du skate au meilleur de mes capacités, alors c’est un bon indicateur pour moi de quand je serais capable de faire mon retour à la neige.

C’est quelque chose de facile, ça ne prend pas la journée au complet, je peux faire du skate avant ou après mes séances quotidiennes de récupération, et progresser petit à petit ou je sens que je me pousse à faire le plus possible sur ma planche à roulettes et que j’ai la capacité physique de pousser mon corps à sa limite. Le skateboard a été un bon outil pour moi quand j’ai commencé à me sentir mieux.

CS : Comment est-ce que ton processus de récupération  cette fois si à différé de celle après que tu t’es cassé le fémur en 2016?

MM: Je dirais que les deux processus de récupération sont très différents. Après que j’ai cassé mon fémur, j’ai pu débuter le processus de récupération à peine un jour après ma chirurgie. Ça n’a pas été très agréable, mais j’ai dû travailler dessus tout de suite.

Avec cette dernière blessure, j’avais beaucoup de blessures internes : des vertèbres dans mon dos, mes côtes et encore plus. J’ai dû attendre la guérison de ces blessures pendant un mois sans même pouvoir bouger beaucoup alors c’était un processus très lent au début.  Après j’ai ressenti qu’on pouvait progresser encore plus vite dans mon entraînement, parce que le bas de mon corps fonctionnait très bien.

Cette blessure a été un peu plus difficile à digérer mentalement parce que je commençais à me demander « Qu’est ce que tu fais? » et « Comment ai je pu me blesser en faisant ceci ou cela et non en essayant une manœuvre compliquée ? » et j’expliquais aux gens ce qui était arrivé. C’était dur, probablement plus dur que la blessure à mon fémur d’une façon détournée.

On a aussi eu la chance de parler à Damien Moroney, directeur, réadaptation et intégration de performance chez Fortius Sport and Health, qui a travaillé avec Mark quotidiennement pour s’assurer que Mark était près de rechausser sa planche.

Damien Moroney : Les premières journées de sa récupération ont été difficiles. Il avait une quantité minime de mouvement et positions de confort ou de soulagement pour Mark durant les premières semaines, mais son attitude et son ambition à retourner au snowboard n’étaient jamais en question.

Je ne saurais être plus fier de l’effort et de l’énergie positive que Mark a apportée à l’environnement d’entraînement jour après jour. Son travail acharné, sa persévérance, sa détermination, sa foi, son focus et son amour pour le sport lui ont porté la chance de reprendre le snowboard dans les snowparks.

Ça a été cinq mois très longs, et il reste encore du travail à faire pour augmenter sa force, sa puissance, et sa capacité fonctionnelle pour se préparer à retourner à la compétition internationale, mais pour l’instant il peut se jouir. Il l’a bien méritée. 

Pour suivre son aventure en Australie, veuillez consulter :
 
Instagram: @markmcmorris
Facebook: @markleemcmorris
Twitter: @markmcmorris

Home, Slopestyle, Big Air