EN/FR
Boutique
Médias
APTS
Safe Sport
#Shredthenorth
Contactez-nous

Au Delà du Podium: Jasey-Jay Anderson

18 novembre 2019

Jasey-Jay est le plus grand snowboardeur de tous les temps en termes de représentation aux Jeux Olympiques, ainsi que du nombre de départ en Coupe du Monde, dans toutes les disciplines et dans tous les pays. C'est une énorme revendication, mais aucun autre coureur n'a fait ce que Jasey-Jay a réussi à faire au cours des 30 dernières années. Il ne perdra jamais ce titre. Car, plus personne ne peut être dans la position dans laquelle il se trouve, d'avoir représenté un pays à six Jeux Olympiques, littéralement tous les Jeux à ce jour. Oh, il a également remporté une médaille d'or Olympique et tous les autres titres majeurs de snowboard alpin et de SBX au cours de cette période.

 

En 2020, la Coupe du monde de snowboard alpin TKO se déroulera à Blue Mountain, en Ontario. En préparant l'événement, Canada Snowboard met en avant tout ce qui est formidable en snowboard et dans nos disciplines de la Coupe du monde. En ce qui concerne l’Alpin, Jasey-Jay est le parrain, alors il n’y a pas de meilleur endroit où commencer. Voyons ce que Jasey-Jay prépare et si nous le verrons participer à ces 7èmes Jeux Olympiques?
 

La plupart des coureurs de haute performance ont connu un cycle olympique, dans le meilleur scénario deux cycles et adaptent leur vie en conséquence. Tu as participé à six cycles Olympiques. Tu ne ressembles à aucun autre athlète olympique - tes 25+ dernières années ont été comme un seul long cycle olympique. Comment as-tu préparé ta vie pour travailler comme Olympien « professionnel » à temps plein?

Vivre à l’intérieur de cycles de 4 ans devient simplement une partie de votre vie. Chaque cycle a eu ses propres succès, défis et adversités. Ce qui me motive, c’est le défi de trouver ce qui nous permet de prédire les résultats. Ce n’est pas une tâche aisée, car les conditions, les pistes, les règles, le personnel, la diversité des pays influent tous sur le résultat aux Jeux Olympiques

Malheureusement, je ne peux plus rider autant que par le passé, à cause de l’usure de mon corps. Je ne peux pas dire que cela affecte mes résultats, mais j’ai dû modifier mon approche de l’entraînement et de la préparation de mes courses. J'utilise la visualisation beaucoup plus efficacement que lorsque j'étais plus jeune. La forme physique et la constance sont inévitablement nécessaires pour éviter les blessures.  L’équipement et développer de l’équipement tels que des planches et des plaques sont indispensables et constituent probablement la clé pour rester au sommet.
 

Que faites-vous quand vous ne faites pas de snowboard?

Des sports! J'aime pratiquer tous les sports… Outre les différentes disciplines du snowboard: ski alpin, ski de randonnée, ski de fond, ski de joring, paddle board, kitesurf, kayak, vélo, randonnée, tennis, golf… Je travaille aussi beaucoup à la construction de skis et snowboards et à développer la prochaine plus grande chose.

Quand je suis avec ma femme Manon et que les enfants ne sont pas à l’école, nous les traînons dehors pour pratiquer les sports mentionnés plus haut. 
 

Qu'avez-vous ressenti en remportant la médaille d'Or Olympique après toutes ces années de dur labeur?

Gagner à Vancouver en 2010 était plus qu'un rêve devenu réalité. C’est quelque chose qui a changé ma vie pour toujours. Une fois cela accompli, j’ai pu passer à d’autres objectifs dans ma vie. Gagner des courses est devenu facile, gagner des « courses sélectionnées » était un énorme défi avant cette journée. La course a pris un « tournant » différent après Vancouver, car la victoire est devenue secondaire.
 

Pourquoi les snowboardeurs alpins semblent-ils bien mûrir avec l'âge alors que ce n’est pas le cas avec les autres disciplines?

C’est simple, c'est compliqué ☺… Il y a tellement de facettes à devenir un snowboardeur alpin bien équilibré. Il faut du temps pour développer la technique, l’équipement et les tactiques, à moins que quelqu’un emprunte un raccourci jusqu’à la ligne d’arrivée. La plupart des athlètes gardent leurs secrets de manière agressive et je ne fais pas exception!
 

En tant que discipline très technique, à quoi ressemble un entraînement pour toi?

Une journée d'entraînement n'a rien de spécial pour moi. Je fais également moins de descentes que la plupart, car je travaille sur différents paramètres et réglages sur mon équipement entre mes descentes, ce qui dicte mon entraînement. J'aime ça aussi parce que ça m'aide à gérer l'usure de mon corps. La majeure partie du dur travail et des nuits blanches se font avant et après l'entraînement, car je suis toujours en train de développer et de travailler sur ce qui sera à tester lors du prochain camp d'entraînement ou de la prochaine Coupe du Monde.
 

Qu'as-tu appris sur le long et incroyable chemin que tu as fait dans le monde du snowboard?

J'ai appris beaucoup de choses, trop nombreuses pour être énumérées, mais voici les sujets principaux:

L'humilité, c’est la chose la plus importante et une chose sur laquelle il faut travailler continuellement.

Motivation personnelle, se remémorer les raisons pour laquelle nous continuons à travailler sur nos objectifs.

Perspective, voir la vie de différentes manières pour s’adapter à la situation ou pour rationaliser.

La persévérance, à ne pas confondre avec l'obsession.

Assumer la responsabilité, chaque fois que quelque chose ne va pas dans mon environnement, assumer la responsabilité lorsque cela est possible afin de réparer la situation.
 

Tu dois avoir été partout dans le monde où il y a des montagnes et de la neige. Quel est ton endroit préféré où aller?

 

Les Dolomites sont les plus belles.

Le Japon a la neige la plus magique.

Mon coeur est à Tremblant.

Où serait l'endroit le plus unique où vous avez fait du snowboard et pourquoi?

Tremblant a beaucoup de choses à offrir, mais mon truc préféré est la construction de parcours de boardercross dans les bois. Ce sont les plus difficiles et les plus amusants en même temps.

Quels sont les avantages pour les jeunes qui participent à la Coupe du monde au Canada?

Compétitionner au Canada, c'est comme avoir nos propres petits Jeux Olympiques. Outre les grands événements comme les Championnats du Monde et les Jeux Olympiques, les Coupes du Monde à domicile sont les événements sur lesquels nous nous concentrons pour nous mesurer contre le reste de la planète. Nous avons généralement de la famille et des amis présents. Nos commanditaires personnels sont généralement des gens de la place et il n’y a rien de mieux que de leur offrir un moment de gloire et de publicité pour valider leur soutien.

Est-ce que tu vas essayer prendre part à tes 7ème Jeux Olympiques en Chine?

Une saison à la fois!

Merci Jasey-Jay!
#shredthenorth

Home, Alpine, ShredTheNorth, World Cup