EN/FR
Médias
APTS
Contactez-nous
Safe Sport

Maxence Parrot remporte l'or aux X Games à sa première compétition depuis sa rémission

2 septembre 2019


Max Parrot en Oslo, Norvège

Les mots: ici.radio-canada.ca

De retour d’une absence de huit mois pour lutter contre un cancer, Maxence Parrot a remporté la médaille d’or en grand saut (Big Air) samedi, aux X Games Europe d’Oslo, en Norvège.

Le planchiste de Bromont a récolté un total de 91 points pour ses deux meilleurs sauts de la journée. Il a ainsi devancé le Suédois Sven Thorgren (88,33) et le Japonais Yuki Kadono (84,66).

Parrot avait pris la tête du classement des préliminaires avec la note de 90.

L'athlète de 25 ans avait appris le 21 décembre dernier qu'il était atteint de la maladie de Hodgkin. Il a dû mettre fin à sa saison pour subir des traitements de chimiothérapie. Il a annoncé le 24 juillet qu'il était en rémission complète.

« J’ai vécu un cauchemar durant ces huit mois-là. Aujourd’hui, je vis le rêve, alors je suis extrêmement content. Juste d’être ici, sur ma planche, et de voir les autres riders que je n’avais pas vus, c’est incroyable. De gagner la médaille d’or, c’est comme la cerise sur le sundae », a-t-il affirmé.

 

Même s'il avait écrit sur ses réseaux sociaux qu'il n'avait pas d'attentes quant au résultat de la journée, il espérait un podium. « C’est sûr que dans mes attentes, je ne fais jamais une compétition juste pour faire une compétition. J’essaie toujours de performer et d’être à mon meilleur. J’ai travaillé tellement fort durant les huit derniers mois pour juste être capable de revenir à la compétition aujourd’hui (samedi). Mais, malgré ça, je ressentais quand même beaucoup de pression aujourd’hui, de la pression qui venait de moi-même parce que je voulais bien faire », a indiqué Maxence Parrot.

Il n'a pas caché que la journée a été longue et qu'il a dû puiser dans ses réserves d'énergie pour arriver jusqu'à la finale. Bien qu'il ait retrouvé la forme, il n'a pas la même endurance qu'en novembre dernier.

« Ça m’a pris beaucoup d’énergie, alors je suis très fier d’avoir pu passer à travers cette journée-là parce que ça n’a pas été facile », a mentionné Parrot.

La composition du saut sur lequel les athlètes s’élançaient était aussi tout un défi pour le médaillé olympique.

« C’est la première fois qu’on a un saut intérieur. Ils ont dû changer les dimensions, donc il était un peu plus petit. C’était un défi. Ce qui était un peu bizarre, c’est qu’on partait du toit et on ne voyait pas le saut. On le voyait juste une fois dans l’aréna. Même dans le stade, quand on regardait le saut, on voyait le plafond. C’était dur mentalement. Au début, j’avais presque peur de toucher le plafond en sautant. »

Maintenant son retour réussi, Parrot va s'accorder deux semaines de congé bien mérité. « Je me bats depuis le mois de janvier et je me bats pour retrouver ma forme depuis deux mois. Ce sera un repos bien mérité, je pense. »



Laurie Blouin au pied du podium
 

Chez les femmes, la planchiste Laurie Blouin a pris le 4e rang de la finale. Elle a obtenu un total de 77 points pour ses deux meilleurs sauts.

L'Autrichienne Anna Gasser a triomphé grâce à la note de 86,99. La Japonaise Kokomo Murase a terminé sur la deuxième marche du podium avec 77,68 points, devant l'Américaine Julia Marino (77,66).

Slopestyle