EN/FR
Boutique
Médias
APTS
Contactez-nous
Yeti Summit

Dominique Maltais annonce sa retraite

6 décembre 2016

Montréal, 6 décembre 2016 (Sportcom) – Athlète au palmarès international impressionnant, la spécialistedu snowboardcross Dominique Maltais annonce sa retraite du snowboard compétitif. Âgée de 36 ans, la planchiste de Petite-Rivière-St-François a décidé de ne pas reprendre la compétition malgré ses efforts pour se rétablir d’une blessure au dos survenue en 2015.

Un an plus tard, c’est encore la santé qui dicte le choix de la double médaillée olympique plutôt que l’absence du sentiment compétitif.

Celle a été double récipiendaire du Maurice de l’athlète féminine de l’année (niveau international) au Gala Sports-Québec sait déjà comment elle entretiendra sa passion pour le sport : ce sera auprès d’une trentaine de jeunes à l’Académie DM, un programme de sport-études au Collège des Hauts Sommets, une école secondaire située à St-Tite- des-Caps.

« C’est le fun et j’aime être avec les jeunes! Je partage ma passion et mon expérience avec eux sur la neige et j’ai de beaux moments avec eux », explique celle qui sera entraîneuse aux niveaux régional et provincial.

Marc Charbonneau, directeur général du Collège des Hauts Sommets, se réjouit de voir la nouvelleretraitée s’investir auprès des jeunes.

« La concentration sports de glisse permettra aux jeunes de faire du ski et de la planche à neige deux fois par semaine avec une championne de la Coupe du monde! C'est un privilège pour les jeunes qui nous sont confiés de côtoyer une femme inspirante, un modèle de détermination et de persévérance. »

Parmi ses autres projets, Dominique Maltais sera aussi conférencière pour l’agence spécialisée Formax et proposera des ateliers qui se dérouleront tant dans les salles de conférences que sur les pistes. La nouvelle retraitée vise aussi partager son savoir-faire à titre d’entraîneuse personnelle en conditionnement physique et elle se verrait éventuellement devenir propriétaire de son propre gym.

La santé d’abord
Dominique Maltais confirme que sa santé et son dos vont mieux, mais pas au point d’enfiler à nouveau un dossard.

« Force est de constater que si je prenais part à une course ou si je tombais, je serais extrêmement maganée. On vieilli et les choses ne s’améliorent pas en vieillissant non plus », indique celle qui a aussi cessé d’être pompière, car elle ne se voyait pas pratiquer encore ce métier exigeant dans dix ans.

« C’est n’est pas parce que la passion n’est plus là que je prends cette décision. Et peu importe la couleur de la médaille, les moments de ma carrière d’athlète sont tous plus précieux les uns que les autres. Oui c’est crève-cœur, car ça me fait énormément de peine. Je tourne la page d’un chapitre important de ma vie, mais si j’étais plus jeune de quelques années, c’est sûr que je continuerais. Le seul regret que j’ai, c’est de ne pas avoir commencé ma carrière d’athlète plus tôt », explique-t- elle avec un brin de tristesse dans la voix.

Un palmarès sportif étoffé

Révélée au grand public après sa médaille de bronze aux Jeux olympiques de Turin en 2006, Dominique Maltais a fait face à son plus gros défi quatre ans plus tard, à Vancouver, lorsqu’une violente chute survenue en compétition a miné ses chances de podium.

Tenace, la planchiste a redoublé d’ardeur et a poursuivi son travail pour boucler son parcours olympique à Sotchi d’où elle est revenue avec une médaille d’argent qui l’a pleinement satisfaite.

Marcel Mathieu, entraîneur en chef de l'équipe canadienne de Snowboardcross chez Canada Snowboard, reconnaît lui aussi ce cran qui a marqué la personnalité et la carrière de l’athlète.

« Ce qui caractérise le mieux Dominique, c’est la détermination qu’elle a pour réussir : réussir sonmouvement technique, son entraînement quotidien, sa préparation pour le cycle olympique. Elle a appris au fil des échecs comment laisser de côté nos faiblesses et nos lacunes pour grandir et transformer tout ça en énergie gagnante. Je garderais pour moi des souvenirs qui dépassent de loin la relation sportive d’un entraîneur et son athlète et me contenterai de souligner l’incroyable carrière sportive et humaine de cette grande championne. »

Maltais a fait preuve d’une belle constance aux Championnats du monde en obtenant notamment des médailles d’argent à Stoneham (2013) et de bronze à La Molina (Espagne, 2011).

Si le titre mondial lui a toujours échappé, on ne peut en dire autant de celui qui a remporté cinq Globes de Cristal comme championne du circuit de Coupe du Monde, dont quatre fois de façon consécutive. En 77 départs en Coupe du monde, Dominique Maltais sera montée 38 fois sur le podium (15 or, 13 argent et 10 bronze).

Source: Sportcom

Home, SBX